Une mobilité confortable, sûre et écologique

Deux trams bâlois à un arrêt.
Bâle dispose d'un réseau de transports publics particulièrement dense.

Bâle dispose d’une excellente infrastructure de transport – notamment concernant les transports publics, les vélos et les piétons. D’ailleurs, plus de cinquante pour cent des foyers bâlois ne possèdent pas de voiture. Tout peut pratiquement se faire sans difficulté grâce à d’autres moyens de Transport.

Sur la seule agglomération, 12 lignes de trams, 20 lignes de bus et de nombreuses lignes de RER couvrent une distance totale avoisinant 200 kilomètres. Grâce à ce réseau des transports publics parfaitement organisé, il est simple et rapide de se rendre n’importe où en ville et dans la région à des tarifs raisonnables.

Mais Bâle est aussi une ville verte. Les bâloises et les bâlois effectuent 16% de leurs déplacements à vélo, entreprise facilitée par les courtes distances et un dense réseau de pistes cyclables.

Un centre-ville presque intégralement piéton (application dès 2014), des zones Tempo 30 qui couvrent l’ensemble des quartiers d’habitation et les quelque 60 zones de rencontre (zones à trafic limité avec priorité aux piétons) font de Bâle une ville agréable à découvrir à pied en toute sécurité.

Le canton s’efforce de gérer le trafic à Bâle de façon à favoriser les citadins et l’environnement. Il est aussi important de veiller à ce que tous les usagers évoluent ensemble dans l’espace public pacifiquement en se respectant les uns et les autres et qu’il y ait le moins d’obstacles possible.

Grâce à sa situation centrale en Europe, Bâle est une importante plaque tournante du transport. La ville est située à l’interface de trois réseaux ferroviaires (trains à grande vitesse inclus) et forme le point de jonction des autoroutes vers la France et l’Allemagne, ainsi qu’en direction de Zurich et du Gothard. De plus, l’EuroAirport Basel Mulhouse Freiburg propose des liaisons rapides et fréquentes avec les villes de Suisse ainsi qu’avec les pays proches et lointains. On peut ainsi considérer Bâle comme la « porte d’entrée de la Suisse » en matière de transport des personnes, et tout particulièrement aussi, des marchandises.
 

Arrêt du RER régional à la gare Niederholz de Bâle.
Le RER régional à la gare Niederholz.

Avec les transports publics

Bâle possède un dense réseau de transports publics qui s’illustre par sa ponctualité et la fréquence de passage. Les principales lignes de tram et de bus circulent en journée toutes les 7,5 minutes. L’offre des transports publics transfrontaliers en direction de la France et de l’Allemagne se densifie elle aussi progressivement : il existe actuellement des lignes de bus et de RER qui se prolongent au-delà de la frontière, et de nouveaux tronçons de tram vers les communes françaises et allemandes voisines comme la ligne No. 8 à Weil am Rhein.

L’abonnement Environnement (U-Abo) permet d’utiliser tous les transports publics à un tarif intéressant dans toute la communauté tarifaire de la Suisse du Nord-Ouest TNW (bus, tram, train). Cet « U-Abo » est disponible auprès de toutes les entreprises de transport de la région (BVB, BLT, AAGL, CFF, car postal, Waldenburgerbahn). Les billets à l’unité et les cartes multicourses sont vendus aux distributeurs de billets placés à pratiquement chaque arrêt. Il existe aussi des offres attractives de billet et d’information pour les trajets transfrontaliers avec les transports publics.

Les horaires sont consultables en ligne sur www.tnw.ch et sur les sites Internet des entreprises de transport.

Vers le haut

Parking de vélos sur les berges du Rhin devant la Caserne de Bâle.
Les bâloises et les bâlois privilégient les déplacements à vélo.

À vélo

Bâle est une ville verte dotée d’un réseau de pistes cyclables dense et balisé en continu qui se prolonge jusque dans les environs de la ville. Des parkings pour vélo sont disponibles dans toute la ville. Les gares de Bâle CFF et Bâle St-Jean sont en plus équipées de grands parkings modernes pour les vélos. Le plan cyclable de la ville de Bâle est disponible dans les librairies, auprès de Bâle Tourisme ou au service clients du Département des travaux publics et des transports (Münsterplatz 11) en allemand, français et anglais. Le réseau de pistes cyclables est également consultable en ligne.

Plus sur le thème vélo 

Vers le haut

Bâle à pied

Marcher est une forme saine de mobilité. Même si la plupart du temps on peut effectuer une grande partie du trajet avec d’autres moyens de transport tels que le tram, le train ou la voiture, la plupart des itinéraires commencent ou finissent à pied. La population de la ville de Bâle effectue même 37% de ses déplacements à pied. C’est pourquoi le réseau piéton est dense, sûre et agréable et relie tous les quartiers au centre-ville. Les zones à circulation réduite et à vitesse limitée (vitesse à 30 km/h et les zones de rencontre dans lesquelles la vitesse est limitée à 20 km/h avec priorité aux piétons) améliorent non seulement la qualité de vie et d’habitat dans les quartiers mais rendent également la marche à pied plus agréable et plus sûre.

Vers le haut

En voiture ou à moto

Le réseau routier de Bâle se compose d’autoroutes (vignette obligatoire), d’axes principaux et de routes secondaires à vitesse limitée. Les zones Tempo 30 s’étendent sur toutes les zones urbaines. Sur toutes les routes secondaires et de quartier, ce qu’on appelle les zones de rencontre, où la vitesse est limitée à 20 km/h, donnent la priorité aux piétons. En centre-ville, l’accès aux voitures et aux motos est limité.

À quelques exceptions près, le stationnement n’est autorisé que sur les parkings signalés à cet effet. En centre-ville, tous les parkings sont payants. Pour les visiteurs de passage, le plus simple est d’utiliser les parkings à étages ou souterrains. Un système de guidage indique la route à suivre jusqu’à ces parkings. Dans les quartiers, existent des stationnements en zone bleue (durée de stationnement limitée avec disque de stationnement, privilèges pour les riverains). Les habitants peuvent acheter une carte de stationnement pour le district de leur code postal qui leur permet de stationner sans limite dans la zone bleue.
Les places de stationnement pour les motos sont indiquées „MOTOS“ ou „VELOS et MOTOS“.

Plus sur le thème stationnement

Les places de stationnement pour handicapés sont réservées aux personnes disposant d’une carte de stationnement pour personnes handicapées.

L’Office de la circulation routière s’occupe de la délivrance et de la transcription du permis de conduire, de l’enregistrement d’un véhicule, du contrôle technique périodique («Vorführung»), du signalement d’un changement de propriétaire ou de la vente des cartes de stationnement. Une taxe sur les véhicules à moteur est prélevée, son montant est calculé en fonction du type et de l’âge du véhicule.

Vers le haut

Carsharing

Avec Mobility, le partage de véhicules est une offre bien établie en Suisse qui permet de se déplacer sans avoir de voiture à soi. Les membres Mobility peuvent réserver en ligne ou par téléphone des voitures de différentes catégories auxquelles ils ont accès avec une carte électronique et qui sont à leur disposition le temps de la réservation. Les emplacements sont toujours réservés, il n’y a aucun frais annexes et Mobility se charge des réparations.

BlaBlaCar.de est le plus grand centre de covoiturage sur Internet pour trouver un covoiturage en Suisse et en Europe. Plus de 5000 offres et demandes pour Bâle sont consultables fréquemment.

Vers le haut

En taxi

470 taxis sillonnent la ville de Bâle. Ils peuvent être commandés par téléphone ou directement pris sur les 30 emplacements qui leur sont réservés (par exemple aux gares CFF et Bad. Bahnhof, EuroAirport, Barfüsserplatz, Messeplatz, Aeschenplatz). Chacun peut choisir le taxi qu’il veut à Bâle, les clients ne sont pas obligés de prendre le premier de la file.

Plus sur le thème taxi

Vers le haut