Habiter à Bâle

La ville de Bâle est le centre de l’Eurodistrict Trinational de Bâle.
Près de 900’000 personnes vivent dans cette région, qui comprend les régions frontalières de la Suisse, de la France et de l’Allemagne, dont un quart dans la ville elle-même. Le Canton de Bâle-Ville comprend la ville de Bâle et les communes de Riehen et de Bettingen. Il existe de nombreux quartiers résidentiels magnifiques parmi les 19 quartiers de la ville de Bâle.
Près de 85 % des habitant-e-s de Bâle sont locataires. Les appartements sont généralement loués non meublés, mais pourvus d’une cuisine et d’une salle de bains entièrement équipées. La transformation d’anciens sites industriels et d’infrastructure en quartiers résidentiels et la densification des surfaces de bureaux vont accélérer le développement urbain, car la ville de Bâle souhaite devenir encore plus propice à la vie de famille et intéressante pour les personnes qui y travaillent.

Espace métropolitain de Bâle

Intégration transfrontalière

Si vous jetez un regard par le hublot lors de votre atterrissage à l’EuroAirport Bâle-Mulhouse-Fribourg, vous reconnaîtrez immédiatement que Bâle et les villes alentour se sont développées au-delà des frontières avec la France et l’Allemagne et forment un espace métropolitain. Les quartiers denses suivent le cours des vallées fluviales et des principaux axes routiers, de sorte que les frontières ne sont plus visibles d’en haut.

Eurodistrict Trinational de Bâle

Côté suisse, l’Eurodistrict Trinational de Bâle comprend le Canton de Bâle-Ville, le Canton de Bâle-Campagne, le Fricktal dans le Canton d’Argovie et les districts de Thierstein et de Dorneck dans le Canton de Soleure. En Allemagne, l’arrondissement de Lörrach et les villes de Wehr et de Bad Säckingen appartiennent à l’Eurodistrict. Et en France, l’Eurodistrict Trinational comprend l’agglomération de Saint-Louis. Près de 900’000 personnes habitent actuellement dans cette région, dont près d’un quart dans la ville de Bâle.

Vers le haut

Canton de Bâle-Ville et ses communes

Communes voisines de Bâle situées à proximité des frontières

Outre la ville de Bâle, deux communes font partie du Canton de Bâle-Ville: il s’agit des communes de Riehen et de Bettingen. Elles sont toutes les deux situées au nord de la ville, directement à la frontière avec l’Allemagne. Et elles ont toutes les deux leurs propres qualités.

Riehen – petite ville entre la grande ville et la frontière

Riehen compte près de 21’000 habitant-e-s, c’est donc une petite ville. Elle a conservé son caractère de village et jouit d’une riche offre culturelle et sociale. Comme les autres 2’700 autres communes de Suisse, Riehen est autonome: la commune perçoit ses propres impôts et possède son propre parlement ainsi que le conseil des habitants et un conseil municipal exécutif. Riehen est une commune très verdoyante et très appréciée des familles comme zone résidentielle.
La Fondation Beyeler, dans laquelle est exposée la collection d’art Beyeler (art du XXe siècle), attire les visiteuses et visiteurs du monde entier. D’autres attractions intéressantes sont l’église fortifiée médiévale (église du village de style gothique tardif), le musée municipal et les superbes villas Wenkenhof et Bäumlihof.

Bettingen – village surplombant Bâle

L’église St. Chrischona est située sur le point culminant du Canton de Bâle-Ville, à 522 m d'altitude. Près de l’église se trouve la tour de télévision St. Chrischona. Haute de 250 m, c’est l’édifice isolé le plus haut de Suisse. Les deux bâtiments appartiennent à la commune de Bettingen, la deuxième (très petite) commune rurale du Canton de Bâle-Ville qui compte près de 1’200 habitant-e-s. Souvent, la commune de Bettingen est affectueusement qualifiée de «village de montagne de Bâle». Lorsqu’il fait beau, on peut voir les Alpes depuis Bettingen. Entouré de magnifiques forêts et de terres fertiles, le village est une zone récréative de proximité appréciée des citadins.

Vers le haut

Bâle et ses quartiers

Vie rurale idyllique dans le Bruderholz (© Canton de Bâle-Ville)

Vue d’ensemble

La ville de Bâle est divisée en 19 quartiers, dont chacun a son propre caractère. Au cœur de la ville se trouve la vieille ville médiévale. Lorsque la ville a dépassé pour la première fois les murs d’enceinte au XIXe siècle, de superbes rues résidentielles ont été construites.
Chaque quartier comporte au moins un parc et de nombreuses aires de jeux. À l’est et au sud du centre-ville se trouvent surtout des quartiers résidentiels avec de nombreuses maisons individuelles entourées de jardins et d’espaces verts. Certains quartiers au nord et à l’ouest de la ville sont plutôt urbains et industriels et traversés par des axes principaux transfrontaliers.

La vieille ville et les quartiers résidentiels

La splendide vieille ville médiévale autour de la colline de la cathédrale, le Spalenberg et le Petit-Bâle sur les rives du Rhin sont largement conservés et intacts. On y trouve de nombreuses églises et d’anciens couvents. Les ruelles y sont étroites. L’actuelle vieille ville, qui correspond à peu près au centre-ville, était autrefois entourée d’une enceinte fortifiée. Juste à côté se trouvent les vieux faubourgs. Aujourd’hui, ces quartiers se présentent sous un aspect très différent: les principaux axes routiers sont bordés de bureaux modernes, de grandes entreprises et de détaillants, et sont entourés ou traversés de rues latérales plus calmes. Un deuxième mur d’enceinte plus grand a été démoli en 1860. Aujourd’hui encore, il reste des traces de l’extension de la ville qui s’est poursuivie au-delà de cette frontière: la plupart des bâtiments de cette époque sont des maisons mitoyennes de trois à quatre étages avec balcons, cours intérieures et jardins. Ces constructions typiquement bâloises sont des logements encore très prisés aujourd’hui.

Les quartiers de prédilection

Les quartiers résidentiels les plus prisés sont les bords du Rhin, le quartier St. Alban à Grand-Bâle, Wettstein à Petit-Bâle, Gellert avec ses anciennes villas chics et Bachletten juste à côté du zoo. À la périphérie sud, le quartier Bruderholz se dresse sur une colline. On trouve des appartements et des maisons de toutes tailles et pour tous les budgets. Dans chaque quartier, on a veillé à préserver de nombreux arbres et espaces verts. La qualité de vie dans ces quartiers est accrue par la limitation de vitesse à 30 km/h et même parfois à 20 km/h.

Où loger?

Plusieurs facteurs jouent un rôle important dans le choix d’un quartier: la proximité du lieu de travail, des écoles et des transports publics (bus, tram, RER). La plupart des nouveaux arrivants apprécient les courtes distances et l’excellent réseau de transports publics à Bâle, où l’on peut presque toujours se passer de la voiture. Autre élément important: l’ambiance dans le voisinage, ou encore les voisin-e-s dans l’immeuble (familles avec enfants, différents groupes d’âges et contexte culturel).

Vers le haut

Acheter ou louer?

Louer

Près de 85 % des habitant-e-s du Canton de Bâle-Ville sont locataires des maisons et des appartements dans lesquels ils habitent. Les droits des locataires sont rigoureusement protégés. Les appartements et les maisons sont généralement loués non meublés, mais pourvus d’une cuisine et d’une salle de bains entièrement équipées. Dans les immeubles locatifs, il y a une machine à laver à usage collectif et une salle de séchage. Le délai de préavis pour les appartements est généralement de trois mois, tandis que les maisons sont louées pour une période plus longue. En moyenne, le loyer net pour la location d’un studio ou d’un deux-pièces est compris entre 700 et 1’000 francs, et entre 1’200 et 2’200 francs pour un trois à quatre pièces. Le nombre de pièces désigne le nombre total de pièces sans la cuisine et les pièces d’eau. Le loyer est explicitement indiqué charges «incluses» ou «en sus». Les charges comprennent le chauffage, l’électricité, l’eau chaude et froide, et parfois également le gaz et la télévision câblée.
Les bailleurs exigent habituellement une caution correspondant au minimum à un mois de loyer ainsi que la conclusion d’une assurance responsabilité civile et d’une assurance multirisque habitation. Souvent, un extrait du registre des poursuites est également exigé. Celui-ci peut être demandé par e-mail ou directement auprès de l’office des poursuites. Il existe de nombreux moteurs de recherche de logement gratuits. Règle d’or pour calculer le budget logement: dans l’idéal, les frais de location ne doivent pas dépasser 25 % des revenus du ménage. Tout changement de domicile doit être signalé à l’office des habitants.

Acheter

Si vous souhaitez rester longtemps à Bâle, vous pouvez également envisager d’acheter une maison ou un appartement. Presque toutes les banques proposent des prêts hypothécaires. Les personnes désireuses d’acheter une maison ou un appartement doivent fournir au moins 20 % de capitaux propres. Pour être valable, un acte de vente doit être notarié, et le changement de main doit être notifié dans le registre foncier. Pour les personnes de nationalité étrangère souhaitant acheter un terrain en Suisse, des lois et directives particulières s’appliquent: les personnes sans permis de séjour doivent d’abord demander une autorisation d’achat aux autorités compétentes.

Animaux domestiques

Les locataires doivent se renseigner auprès des propriétaires pour savoir si les animaux domestiques sont autorisés.

Moteurs de recherche pour maisons et appartements

Vers le haut

Sécurité et propreté

Sécurité …

Par rapport à la situation internationale, la criminalité est relativement faible à Bâle, et les habitant-e-s se sentent en sécurité dans leur ville. Il existe huit postes de police à Bâle, et la police patrouille régulièrement dans tous les quartiers. Elle soutient par ailleurs le travail de prévention de la criminalité dans les écoles et organise des cours d’éducation routière pour les élèves.

…et propreté

Toute la ville est équipée de poubelles publiques et de points de collecte des déchets. Pour les ordures ménagères, il faut utiliser des sacs poubelles spéciaux dont le prix inclut le ramassage des ordures. Le «Bebbi-Sagg» bleu («Bebbi» = Bâloise, Bâlois, «Sagg» = sac, sachet) est disponible dans tous les grands supermarchés. Les ordures ménagères sont collectées deux fois par semaine.
Les «Bebbi-Sägg» peuvent être déposés la veille au soir devant la porte, au bord de la rue. Pour les déchets plus encombrants, un autocollant spécial est nécessaire: il s’agit de la vignette pour déchets «Abfallvignette», également disponible dans les supermarchés. Les habitant-e-s de Bâle sont encouragé-e-s à recycler le plus possible: le papier et le carton ainsi que le métal doivent être éliminés séparément. Ils sont collectés gratuitement à domicile conformément à un plan de ramassage séparé. Le verre, les boîtes de conserve, l’aluminium, les piles et les bouteilles en PET doivent être éliminés dans les points de collecte gratuits. Pour les déchets de cuisine, il existe un centre de compostage commun dans chaque quartier. Les objets encombrants (par exemple appareils électroniques) peuvent être éliminés chez les détaillants. Vous trouverez des informations complémentaires concernant l’élimination des déchets sur le site Internet de l’office de l’environnement et de l’énergie (Amt für Umwelt und Energie).

Vers le haut

Aide ménagère

Si vous envisagez d’embaucher une aide ménagère ou une nounou, vous devez l’inscrire à la caisse AVS et payer les cotisations AVS, conclure une assurance accident et veiller à ce que la personne que vous employez possède un permis de travail en règle.

Vers le haut

Initiatives pour l’avenir dans le Canton de Bâle-Ville

Vie moderne au bord du Rhin (© Canton de Bâle-Ville)

Développement urbain

Au cours des deux dernières décennies, des efforts considérables ont été entrepris pour continuer à améliorer la qualité de vie et le standing à Bâle, en particulier dans les quartiers moins favorisés. Dans le cadre de nombreux projets, des aires de loisirs et des espaces de rencontre sont créés le long du Rhin, et des mesures de modération du trafic sont mises en place dans les quartiers résidentiels.

Nouveaux quartiers résidentiels

De nombreux nouveaux quartiers résidentiels ont été développés et construits, en particulier pour les familles. Certaines rues ont été interdites au trafic de transit et de nouveaux parcs ont été aménagés à la place d’anciens parkings. Au cours des dernières années, toutes les aires de jeux ont été modernisées, élargies et améliorées en matière de sécurité des enfants. Un nouveau quartier - Erlenmatt - est actuellement en cours de construction près de la gare badoise avec des logements familiaux, un grand parc, une aire de jeux très particulière, de nombreux commerces, des écoles et des restaurants. À proximité de la frontière française, le quartier situé autour de la Voltaplatz s’est transformé en un lieu vivant avec des bâtiments modernes impressionnants, de nouveaux cafés et un terrain d'aventure. Et ce n’est pas tout: des immeubles sont en cours de construction le long du Rhin, et les anciens entrepôts près de Dreispitz ont été transformés en un nouveau campus de la haute-école de design et d’art ainsi qu’en musées, immeubles et restaurants.

Construire pour l’avenir

Toute une série de projets de construction d’envergure ont été achevés ces dernières années, par exemple un tout nouveau centre commercial autour de la gare centrale CFF. On notera également le cabinet d’architecture Herzog & de Meuron à côté de la tour de la Foire, l’extension du musée des beaux-arts de Bâle, un plan directeur pour les docks du Rhin désertés, de nouvelles liaisons ferroviaires et de tram ainsi que le campus Novartis, qui comprend des bâtiments de plusieurs architectes de renommée mondiale. Le premier des quatre nouveaux bâtiments Roche, la Tour Roche (construction 1) a été inauguré en 2015. D’une hauteur de 178 m, c’est actuellement l’immeuble de bureaux le plus haut de Suisse. La deuxième Tour Roche, avec 50 étages et 205 m de haut, est encore en cours de construction.